L’Olivia Fund veut jeter une passerelle entre les recherches sur le cancer innovantes et les patients, avec une attention particulière pour les enfants malades.labo werk

À cet effet, nous soutenons des scientifiques qui se plongent avec passion dans de nouvelles voies de recherche de traitements contre le cancer. Nous choisissons des projets suscitant peu d’intérêt commercial mais qui peuvent faire une énorme différence pour les patients – et surtout pour les enfants.

Nous continuons à suivre ces études avec grand intérêt et beaucoup d’implication. Où mène telle recherche ? Quelles chances telle piste offre-t-elle ? Quels problèmes devons-nous résoudre en cours de route ? Comment pouvons-nous avancer plus vite ? Cela permet-il de guérir des enfants ? De cette manière, nous sommes certains de ne pas perdre de vue notre objectif final.

Voici ce que nous faisons en pratique :

  • Réclamer plus d’attention pour le cancer des enfants (ou cancer infantile) dans le monde scientifique et médical. La recherche fondamentale et les traitements spécifiques pour les enfants doivent se voir accorder une plus grande priorité.
  • Donner une marge financière à la recherche fondamentale. C’est la seule manière de permettre aux nouvelles idées et aux pistes innovantes, fondées sur les besoins d’un patient spécifique, d’avancer. De cette façon, nous pourrons finalement aboutir à une médecine personnalisée.
  • Défendre une application utilisable : les découvertes scientifiques en laboratoire doivent rapidement être traduites en traitements concrets personnalisés. C’est possible en travaillant du laboratoire vers le patient et du patient vers le laboratoire (« médecine translationnelle »). Dans cette nouvelle tendance de la science médicale, les résultats de recherche sont appliqués aux patients et les expériences pratiques sont directement rapportées aux chercheurs.
  • Continuer à développer l’immunothérapie. Il y a 15 ans, l’Olivia Fund a été le premier à soutenir l’idée d’appliquer l’immunothérapie expérimentale aux tumeurs cérébrales. Avec succès : après un chemin long et difficile, il y a aujourd’hui davantage d’enfants qui survivent plus longtemps. En continuant à soutenir la recherche fondamentale, on peut mieux comprendre l’immunothérapie, l’affiner et l’améliorer.
  • Financer les laboratoires, appareils, matériel et salaires des doctorants et des chercheurs. Nous avons ainsi financé l’aménagement du laboratoire de recherche fondamentale expérimentale. L’Olivia Fund a également aidé à la création et à l’aménagement du laboratoire GMP de vaccination tumorale de l’UZ Leuven. Nous assurons également les moyens de fonctionnement des deux laboratoires.
  • Encourager la sensibilisation des autorités et défendre le remboursement de certains médicaments, car de plus petits projets pour un groupe restreint peuvent aussi avoir un intérêt social.
  • Viser une meilleure collaboration entre les centres d’oncologie pédiatrique en Belgique. La centralisation des projets scientifiques et des études cliniques permet d’aider plus efficacement les personnes en difficulté.
  • À l’échelon européen, demander une simplification de la législation. Pour que le travail des centres universitaires qui étudient des thérapies prometteuses soit administrativement plus simple et reste financièrement réalisable.
  • Garantir une collaboration internationale. L’Olivia Hendrickx Research Fund a contribué à la mise en place d’une plateforme de collaboration (HGG Immuno Group), dans laquelle des spécialistes internationaux échangent régulièrement idées, informations, moyens et expériences pratiques.
  • Élargir le champ d’application de l’immunothérapie à d’autres formes de cancer, comme le cancer des ovaires et les tumeurs solides chez les enfants (neuroblastome). Pour ce faire, nous soutenons les recherches fondamentales qui aplanissent la voie à l’application de l’immunothérapie à ces deux tumeurs.

Envie d’en savoir plus sur l’immunothérapie, d’autres recherches scientifiques et nos chercheurs?